APRÈS SÉVILLE, GRAN CANARIA, MADRID, VALENCE, MACCABI TEL AVIV, ASTANA, MALAGA OU ENCORE MONACO, NIKLAS CANER-MEDLEY A DONC CHOISI LE CHALLENGE FOSSÉEN POUR LA SAISON 2020-2021 !

FOS-PROVENCE-Niklas-Caney-Medley
Slider

44 matchs d’Euroleague, 34 d’Eurocup, 37 de Basketball Champions League, 8 saisons en première division espagnole…. Après Séville, Gran Canaria, Madrid, Valence, Maccabi Tel Aviv, Astana, Malaga ou encore Monaco, Niklas Caner-Medley a donc choisi le challenge fosséen pour la saison 2020-2021 !

C’est un gros CV européen qui rejoint les BYers !

Intérieur gaucher, robuste, au jeu très complet, aussi bien capable de shooter extérieur que d’attaquer le cercle par sa qualité de percussion,  Nik Caner-Medley (36 ans, 2,03m), est aussi réputé pour son activité et son engagement dès qu’il entre sur un parquet. Joueur américain détenteur d’un passeport azerbaïdjanais, il a évolué pendant huit saisons en première division espagnole (Séville, Madrid, Valence, Malaga) où il s’est révélé comme un joueur référencé, terminant notamment meilleur rebondeur du championnat en 2018-2019 avec l’Estudiantes Madrid (8.7 rebonds en 27 minutes par match, devant des pivots comme l’ancien madrilène Gustavo Ayon ou l’international français Vincent Poirier).

L’intérieur a pu se renseigner sur le club « Black&Yellow » auprès de deux anciens de la maison, son ancien coéquipier à Monaco Jordan Aboudou mais aussi Tariq Kirksay, qu’il a côtoyé en Espagne. Niklas Caner-Medley sait où il met les pieds et a fait part de son enthousiasme à l’idée de débuter cette nouvelle aventure en 2020-2021 !

Bienvenue Nik!

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Le’s Go BYers !

Le mot de Niklas Caner-Medley :

« Pour commencer, ça va être ma 15e saison de joueur professionnel, notamment à travers l’Europe. J’ai eu une super carrière, mais aujourd’hui encore, je continue à chercher de beaux challenges à relever, qui me motive. Et après avoir discuté avec le coach, Rémi Giuitta, j’ai eu le sentiment que ça pouvait être un super défi. J’ai beaucoup aimé sa philosophie et les objectifs qu’il a fixés. J’ai aussi ressenti que ce serait le meilleur choix pour ma famille qui a accueilli une petite fille il y a six mois. Je voulais qu’on vive dans un endroit où se sente à l’aise. J’ai joué à Monaco donc je connais assez bien le Sud de la France et je sais que ma famille s’y sentira bien. C’est donc un ensemble, la bonne connexion avec le coach et un défi excitant. J’ai hâte de commencer, rencontrer mes coéquipiers, le staff et les membres de l’organisation, travailler dur et faire une super saison ».