Comme en 2015, les BYers se retrouvent en demi-finale de la compétition. Pour accéder à la finale, il faudra battre Nancy ce mardi soir à partir de 20h30, à huis clos.

Après un sans-faute lors de la phase de groupes de la Leaders Cup, les BYers ont gravi une première marche en s’imposant 78-73 en quart de finale face à Souffelweyersheim. En demi-finale, ce mardi soir à partir de 20h30 à la Halle Parsemain, c’est un nouvel obstacle de choix qui attend les coéquipiers d’Allan Dokossi. Le Sluc Nancy sort en effet d’une prestation remarquable à Blois en quart de finale (86-107) et il faudra sortir un match plein afin d’accéder à la finale, ce qui constituerait une première dans l’histoire du club.
Le jeu en vaut la chandelle puisqu’au delà de la récompense promise au vainqueur, à savoir une place garantie pour les prochains playoffs d’accession, Fos-sur-Mer est assuré de jouer à domicile en cas de finale, un match qui sera en plus retransmis en direct sur La Chaîne L’Equipe ! Mais avant de penser à tout ça, place au choc face au Sluc qui sera notamment emmené par Ron Lewis, ancien fosséen en 2018-2019 lors de la première aventure des BYers en Jeep Elite. La rencontre sera à suivre en direct sur LNBTV et la chaîne Sport en France.
Le mot du coach, Rémi Giuitta : « Je trouve que Nancy possède une équipe très talentueuse qui surfe sur une belle adresse à 3 points et un vrai jeu de passes grâce à une circulation de balle très rapide permettant de décaler les shooteurs. Je m’attends à une équipe qui sera très dure à manœuvrer. Elle sort du meilleur match de sa saison face à Blois et se présentera en pleine confiance à Parsemain. »
Un peu de chiffres :
31. Soit l’évaluation d’Allan Dokossi (21 ans), son nouveau record en carrière, à l’issue du quart de finale remporté vendredi dernier face à Souffelweyersheim. Hyperactif, le jeune poste 4 fosséen issue de la BYers Academy a compilé 20 points, 12 rebonds, 3 contres et 1 interception afin de terminer la partie en étant élu MVP de la rencontre. Cerise sur le gâteau, Allan dunke aussi, et le fait plutôt bien. Un plaisir pour les amateurs de showtime !
51,7% : Soit le pourcentage irréel de réussite à 3 points des Nancéiens à Blois vendredi. Le Sluc a ainsi signé un joli 15/29 dans l’exercice afin de faire exploser la défense de l’ADA. D’autres chiffres qui témoignent de l’extraordinaire performance offensive des Lorrains vendredi : les 31 passes décisives sur les 36 paniers inscrits, ainsi que l’évaluation collective, 134. Les Fosséens sont prévenus.
La saison passée : Nancy sur le fil
De nombreux matchs avaient basculé du mauvais côté en début de saison dernière. Ce fut le cas de la réception de Nancy à l’occasion de la 13e journée le 28 décembre 2019. Alors qu’ils avaient fait toute la course en tête durant trois quart-temps, les BYers avaient craqué sur la fin, s’inclinant sur le plus petit des écarts (68-69). C’est l’ancien fosséen Ron Lewis, auteur de 27 points, qui avait inscrit le panier de la gagne. Et si l’heure de la revanche avait sonné ce soir ?
Un peu d’histoire : Ron Lewis, gâchette du SLUC 
Parmi les nombreux joueurs dont les BYers devront se méfier ce soir, on trouve le meneur-arrière shooteur Ron Lewis. Ce dernier connaît bien la Halle Parsemain pour y avoir évolué durant la saison 2018-2019 en Jeep Elite, un exercice durant lequel il a tourné à 15.3 points, 3.5 rebonds, 3.4 passes décisives avec une aptitude particulière pour le shoot extérieur (37.5% de réussite sur la saison). Même à 36 ans, Ron Lewis n’a rien perdu de son talent et est toujours capable de passages de folie, comme lors du dernier match qu’il a débuté en scorant 13 points dans le seul premier quart-temps. Côté fosséen, Jean-Michel Mipoka, une autre gâchette, a également évolué à Nancy en Jeep Elite. C’était lors de la saison 2013-2014
 

LET’S GO BYERS

Leave a Reply