FOS PROVENCE BASKETBALL
J11. Black&Yellow Friday à Levallois !


Fos Basket OK

 

Les Fosséens ont décroché leur première victoire de la saison à l’extérieur en réalisant un match plein sur le parquet des Metropolitans (81-90).

Les « Black&Yellow » ne pouvaient rêver meilleure façon de terminer la première partie de saison. Avant une trêve internationale de deux semaines, les hommes de Rémi Giuitta ont réussi un bel exploit, celui de dicter leur loi sur le parquet de Levallois, formation qui restait sur une victoire du côté de Monaco, récent finaliste des Playoffs 2018.

Pour y parvenir, les BYers ont donné le ton en dominant le premier quart-temps. Ron Lewis et Pierre Pelos ont montré la voie à 3 points pendant que Marcus Dove a fait grimper l’écart à +16 à deux minutes de la fin du premier quart-temps (14-30). Malgré les tentatives de retour des Metropolitans, les coéquipiers d’Edouard Choquet ont trouvé la solution à chaque fois pour repartir de l’avant, avec une interception, un tir à 3 points ouvert ou un exploit personnel. Avec application et détermination à l’image de Pierre Pelos, auteur de 22 points (à 10/14 au tir) dont les 8 derniers points de l’équipe, les Fosséens ont ainsi tenu jusqu’au bout afin de résister à un Maxime Roos impressionnant (25 points à 5/7 à 3 points). Avec son entame parfaite derrière l’arc, Ron Lewis a pour sa part été récompensé par le titre de MVP de la rencontre avec 25 points, 5 rebonds, 4 passes décisives pour 25 d’évaluation.

Les Provençaux sortent à nouveau de la zone rouge grâce à ce troisième succès de la saison, en attendant le duel du lundi soir entre Cholet et Antibes. Ensemble, unis, jusqu’à la victoire, let’s Go BYers !

Les stats du match

La réaction de Pierre Pelos (les autres réactions à retrouver sur Basketactu.com) :

« Pour une fois, on a fait ce qu’on voulait à l’extérieur. On a bien commencé le match, et on a tenu le rythme pendant quarante minutes. On a juste eu une baisse de régime à la fin du deuxième quart-temps. On a su faire le dos rond. Au final, ça fait 35 minutes pleines. On a été encore plus concentré que d’habitude, davantage collectif. C’était un très bon match, on a fait tourner la balle, tout le monde a apporté. Strasbourg à la maison nous avait montré que l’on pouvait titiller les gros. On savait qu’on le pouvait, mais en restant concentré pendant quarante minutes, car la moindre erreur on la paye cash. On était venu à huit, mais on n’était pas venu en victime. À Nanterre, il nous avait manqué l’engagement ».

Le résumé vidéo de la rencontre