FOS PROVENCE BASKETBALL
J17. Les BYers impuissants face au rouleau compresseur gravelinois


couv_CHOQUET2

 

Défaite 62-88 face au BCM Gravelines et sa paire arrière Anthony-Anderson intenable.

Comme à chaque match à Parsemain, tout était réuni pour une belle fête du basket avec un public chaud et une fanfare martégale en grande forme. Mais sur le terrain, face à une formation provençale encore diminuée par les blessures (et la suspension de Malik Hairston), Gravelines-Dunkerque s’est fait un plaisir de gâcher la soirée, en livrant une prestation de grande qualité.

Malgré une entame ratée (17-31), les hommes de Rémi Giuitta ont jeté toutes leurs forces dans la bataille pour revenir à deux possessions d’écart à la mi-temps en s’appuyant sur son tandem Edouard Choquet – Ron Lewis sur les postes arrières (34-40). Malheureusement pour les « Black&Yellow », le BCM a repris le troisième quart-temps avec un beaucoup d’efficacité et en moins de cinq minutes, le score affichait 37-55 après un 3 points de Scott Wood. L’affaire était presque pliée, mais les Provençaux ont mis un point d’honneur à se battre jusqu’au bout. Grâce à un Pierre Pelos toujours aussi efficace en attaque, Fos Provence Basket a réussi l’exploit de revenir sous les 10 points d’écart en début de quatrième quart-temps (51-60). Mais Gravelines-Dunkerque compte dans ses rangs un certain Karvel Anderson, auteur de trois paniers à 3 points qui ont mis fin au suspense. Porté tout le match par un Kendall Anthony inarrêtable (27 points, 9 passes décisives), les Nordistes sont repartis de Parsemain avec la victoire (62-88).

Cette deuxième défaite en 2019 fait mal au moral au vu des résultats du week-end (victoires du Portel et de Cholet) mais les Provençaux ont déjà prouvé par le passé qu’ils étaient capables des plus beaux exploits. Prochain rendez-vous samedi prochain du côté de Bourg-en-Bresse, encore un gros morceau mais aussi un beau souvenir puisque les Fosséens l’avaient emporté face à la JLB à l’aller ! Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Les stats du match

Le mot du coach, Rémi Giuitta :

« Mon analyse est assez simple : on a fait illusion par séquences, mais on a été dominé par un adversaire qui nous est actuellement bien supérieur, autant individuellement que collectivement et dans l’impact physique. Ce n’est pas faute d’essayer de bouger mes joueurs et de les remettre au combat comme on a su déjà le faire par le passé. Mais c’est compliqué, en terme d’effectif notamment. A leur décharge, aujourd’hui on est beaucoup trop diminué pour espérer faire un coup face à Gravelines, qui est un des top budgets de la division, avec un effectif référencé et une équipe habituée à être compétitive chaque année. Comme c’est le cas face à toutes les équipes de Jeep Elite, si tu n’es pas présent dans le combat, dans l’impact physique, si tu es soft comme on l’a encore trop été ce soir, tu ne fais qu’illusion ».

Le résumé vidéo de la rencontre