FOS PROVENCE BASKETBALL
Pro B – 8e journée. Les BYers ont tout donné


couv_pierre

 

Défaite 71-76 vendredi soir à Parsemain face à des Roannais en mission.

Ces BYers sont des guerriers !! Face à l’une des meilleures équipes de ce début de saison, la Chorale de Roanne, les « Black&Yellow » ont été distances à quatre reprises. Et à chaque fois, les hommes de Rémi Giuitta ont su trouver les ressources pour revenir au score et tenter d’inverser la tendance. Seule la qualité et la force mentale de l’équipe adverse ont empêché les Fosséens de renouer avec la victoire

Après un départ manqué (4-14), c’est d’abord le duo Abouo-Burrows qui a remis les locaux dans le droit chemin à grands coups de dunks (16-19). Puis dans le second quart, alors que l’ancien du HTV Robert Nyakundi prenait chaud de loin (22-31), Pierre Pelos lui a offert la plus belle des réponses en scorant 11 points dans la période avec notamment deux somptueux « fade-away » et trois autres paniers pour permettre à Fos Provence Basket de rester dans le coup à la pause (37-42).

Au retour des vestiaires, alors que Nyakundi et Tanghe faisaient des misères aux Fosséens (42-51), Pierre Pelos (26pts) a encore été le détonateur pour les Fosséens. Dans la foulée, Edouard envoie Jaraun Burrows dans les airs pour conclure un alley-oop qui a fait lever Parsemain et ramenait l’écart à 3 petits points (50-53). Mais le dernier coup d’éclat de Roanne allait être le bon pour la Chorale. Nyakundi fait encore des siennes, et la faute antisportive sifflée à Charles Abouo fait également très mal car elle permet aux Roannais de reprendre le large en fin de 3e quart (53-65).

Malgré ce coup du sort, les Fosséens jetteront toutes leurs forces dans la bataille pour tenter de revenir à nouveau. Avec toute la bonne volonté de Mam Dia et l’adresse de loin d’Edouard Choquet, Fos reviendra brièvement à -5 (64-69) avant de craquer pour de bon après un nouveau 3 points de Nyakundi et un ultime panier de l’ancien de la maison, Clément Cavallo (66-74).

Une fois de plus, le scénario est cruel. Mais si BYers poursuivent sur cette voie, à se jeter sur tous les ballons comme des morts de faim, à se battre sur chaque action, la roue finira bien par tourner ! Prochain test vendredi prochain sur le parquet de Vichy-Clermont.

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYERS !

Les stats et le résumé vidéo du match

Le mot du coach Rémi Giuitta :

« Notre problème vient de la qualité du jeu produit. On va essayer d’améliorer ce qui ne va pas. En première mi-temps, on n’a pas été dans le projet collectif et dans ce qu’on avait demandé stratégiquement. On a laissé Roanne rentrer dans son match, dérouler son jeu, ils n’en demandaient pas tant. La défaite reste frustrante mais elle est logique, le meilleure a gagné ce soir. En ce qui nous concerne, on ne fournit pas un basket digne d’une équipe de haut de tableau, et on est tout simplement à notre place. C’est la réalité du terrain. On manque de beaucoup de choses, ce qui est dû aussi à un collectif qui n’est pas encore suffisamment huilé, à un manque de qualité technique, par séquences. On ne peut pas jouer qu’à l’énergie, il faut aussi de la finesse, de la tactique, de l’adresse. Il faut qu’il y ait une prise de conscience sur le respect des consignes, des systèmes dans les moments importants. On doit revenir à des choses simples, le basket est un sport simple et parfois j’ai l’impression qu’on s’est compliqué la tâche. Et sans vouloir se cacher, notre collectif n’est pas encore en place. On est parti avec un groupe de 9 joueurs pros qui n’ont pas encore pu jouer ensemble depuis le début de saison, entre la blessure de Xavier Gaillou qui est arrivée rapidement dans la saison et le retard de qualification de Tariq Kirksay qui nous a aussi fait défaut au départ ».