Skip to main content
Contactez-nous au +33.4.42.05.16.32

Auteur/autrice : Romain

BETCLIC ELITE – J6 : LES BYERS ÉCHOUENT DE PEU À LIMOGES

Il s’en est fallu de peu pour maintenir la pression sur les Limougeauds dans cette fin de match de la sixième journée à Beaublanc ce samedi soir.

Après une bonne entame (9-16), les « Black&Yellow » ont réussi à rester au contact jusqu’à la pause (44-40). Le trou noir au retour des vestiaires a en revanche coûté très cher aux troupes de Rémy Valin, reléguées à -14 à l’entrée du dernier quart-temps (68-54).

La fin de match a laissé des regrets aux Provençaux qui avaient réussi à revenir dans le match en repassant à -7 à 5 minutes de la fin sur un 2+1 signé Allan Dokossi (73-66). Dans la dernière minute, c’est finalement un 3-points de Javontae Hawkins qui a mis un terme aux espoirs fosséens.

Vaincus 87-55, les coéquipiers de Trevon Scott ont tout de même pu quitter le terrain la tête haute. Prochain rendez-vous vendredi prochain à Parsemain pour la réception de la JDA Dijon.

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Les stats du match

BETCLIC ELITE – J6 : LES BYERS À L’AFFÛT À LIMOGES

Les « Black&Yellow » ont confirmé leur bon début de saison avec un succès à domicile face au Portel vendredi dernier (79-77) suivi d’une victoire en 32e de finale de la Coupe de France mardi contre Chalon-sur-Saône (73-69), toujours à Parsemain.

L’opposition va monter d’un cran ce week-end puisque les Provençaux ont rendez-vous en terrain hostile, dans l’antre de Beaublanc, pour défier le Limoges CSP, un club historique du basket français ce samedi soir (20h).

Sous les ordres de Massimo Cancellieri, les Limougeauds ont développé une vraie identité de jeu sur laquelle ils s’appuieront encore ce samedi soir. Il faudra notamment se méfier du capitaine qu’on ne présente plus, Nicolas Lang qui avait aligné un 6/9 à 3-points lors de la dernière opposition entre les deux équipes, au Palais des Sports de Marseille.

Les Fosséens savent l’ampleur de la mission qui se présente devant eux. Il faudra réaliser un match plein, résister le plus longtemps possible, et pourquoi pas tenter un coup !

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Le mot du coach, Rémy Valin :

« Limoges, il y a deux choses pour gagner là-bas : il faut d’abord arriver à battre l équipe en face et être capable de résister à la pression du public. Pour moi ça doit être un plaisir pour les joueurs de jouer dans une salle comme ça, et, au contraire, les galvaniser. Mais ce n’ est pas facile, d’autant qu’on le sait le public de Beaublanc peut sublimer les joueurs limougeauds.

Sur la valeur de Limoges, on connaît. L’année dernière, ils ont fait une excellente saison. Pour l’instant, ils ont des résultats en dents de scie, mais c est une équipe qui va trouver son rythme de croisière. Elle a une identité de jeu très marquée, que ce soit en attaque ou en défense. On sait à quoi s’attendre.

Pour gagner la bas il faudra avant tout une très très forte cohésion de groupe, surmultiplier les efforts et en dernier point gommer les balles perdues et les rebonds offensifs laissés aux adversaires. Ce seront les condition sine quanone pour gagner à l’extérieur ».

COUPE DE FRANCE – LES BYERS SONT LANCÉS !

Encore un match à suspense avec la victoire au bout pour les « Black&Yellow » ! Quatre jours après leurs succès 79-77 en Betclic Elite face au Portel, les Provençaux ont pris le meilleur sur Chalon-sur-Saône en 32e de finale de Coupe de France ce mardi, toujours à Parsemain.

Privés de Gabe DeVoe et Johan Passave-Ducteil, les hommes de Rémy Valin ont d’abord souffert face à une vaillante formation chalonnaise, se retrouvant menés 13-19 après 10 minutes de jeu.

L’écart a grimpé jusqu’à +14 (13-27) avant que les BYers ne sonnent la révolte, par Shevon Thompson d’abord, puis de bons passages combinés de Dylan Affo-Mama, auteur de deux dunks et un lay-up ligne de fond, et Milan Barbitch, qui a ramené les siens à -1 à la pause sur un panier à 3-points à la dernière seconde (37-38).

Les « Black&Yellow » sont alors revenus avec un visage plus conquérant après le repos. Shevon Thompson a fait passer Fos Provence Basket en tête dès le début du troisième quart-temps avant de passer le relais aux artilleurs Garlon Green et Trevon Scott pour maintenir la pression.

Dans le final, Shevon Thompson a encore été précieux avec un lay-up inscrit après un rebond offensif suivi d’un panier à mi-distance pour porter la marque à 68-63. Jamar Diggs, également à mi-distance, et Dylan Affo-Mama au lancer-franc ont ensuite assuré la victoire, 73 à 69.

Les Fosséens verront donc les 16e de finale de la Coupe de France. Prochain rendez-vous ce samedi sur le parquet de Limoges en Betclic Elite.

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Les stats du match

Le mot du coach, Rémy Valin

COUPE DE FRANCE – LES BYERS ATTAQUENT AVEC DU LOURD !

Après une belle victoire en Betclic Elite face au Portel (79-77) vendredi soir à Parsemain, c’est la Coupe de France qui se présente pour les BYers avec la réception de Chalon-sur-Saône pour les 32e de finale.

L’Elan Chalon est de retour en Pro B depuis la saison dernière mais n’en reste pas moins une place forte du basket français. L’effectif désormais coaché par Savo Vusevic dispose d’ailleurs de joueurs référencés au plus haut niveau comme Mickaël Gélabale, champion d’Europe en 2013 avec l’équipe de France, passé par la NBA, le Real Madrid, ou encore Antoine Eito, alias « Mister Big Shot ».

Pour les Fosséens, il sera question de reproduire les mêmes efforts déployés lors de leurs précédentes sorties afin d’espérer voir les 16e de finale et pourquoi pas le début d’une belle aventure dans cette compétition. Les supporters sont attendus en nombre pour les aider à accomplir cette mission !

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Le mot du coach, Rémy Valin :

« Même si on n’est pas sûr d’être au complet, ça ne change rien dans nos têtes sur le fait qu’on doit être concentrés à 100% sur l’objectif d’essayer de se qualifier pour le prochain tour et essayer de vivre une aventure dans cette compétition. De plus, enchaîner une deuxième victoire d’affilée serait bon pour le moral.

Chalon a beaucoup de joueurs ayant évolué en Betclic Elite, et Savo Vucevic, leur coach, pareil. Il y a un effectif de qualité, c’est une institution du basket français qui vient à Parsemain. Je ne sais que trop bien que ce match sera tout sauf une partie de plaisir et qu’il faudra encore ne pas compter sur ses efforts pour passer ».

LES BYERS ROIS DU SUSPENSE FACE AU PORTEL !

2/2 pour les « Black&Yellow » à Parsemain ! Il y avait encore une belle ambiance ce vendredi soir dans l’antre fosséenne à l’occasion de la réception du Portel. Les BYers avaient à cœur de se racheter après une défaite frustrante à Blois samedi dernier (75-70) et ont réussi leur coup, même s’il a fallu attendre la toute dernière seconde de la rencontre.

Privés de Gabe DeVoe, les Provençaux ont rapidement fait la course en tête en virant à + 7 à la pause après une première mi-temps marquée par l’énorme tomar de Garlon Green ligne de fond (38-31).

Les troupes de Rémy Valin ont ensuite compté jusqu’à 18 points d’avance après deux paniers d’Allan Dokossi et un lay-up de Dylan Affo-Mama (56-38). C’est à ce moment que Le Portel a entamé son retour aux affaires en alignant les paniers décisifs pour refaire progressivement leur retard.

Les Portelois ont aligné un 14-4 au pire moment afin d’égaliser à 77-77. Il alors fallu tout le sang-froid de Shevon Thompson pour driver jusqu’au panier et le jump d’Allan Dokossi pour aller claquer le ballon dans le cercle afin de délivrer son équipe.

Vainqueurs 79-77 après une dernière tentative ratée de loin de Terry Allen, les Fosséens ont assuré l’essentiel avec ce deuxième succès en quatre matchs de championnat ! Prochain rendez-vous ce mardi soir en 32e de finale de Coupe de France ce mardi face à Chalon-sur-Saône, toujours à Parsemain (20h)

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Les stats du match

Le résumé vidéo

Le mot du coach, Rémy Valin

JOHAN PASSAVE-DUCTEIL : « À NOUS DE FAIRE CE QU’IL FAUT POUR PRENDRE LA VICTOIRE »

L’arrivée de Johan Passave-Ducteil en Provence cet été à été l’un des moments marquants de cette intersaison. Parti d’une page quasi-blanche pour composer son effectif, Rémy Valin voulait pouvoir s’appuyer sur un joueur de son profil, avec son expérience, un « vieux routier » de la Betclic Elite en mesure de l’aider à guider son groupe.

Nouveau capitaine des BYers, l’intérieur de 37 ans apporte déjà sa science du jeu des deux côtés du parquet et accompagne son équipe à chaque étape de sa progression. Après Nanterre avec qui il a brillé pendant cinq ans (2010-2015), Jo s’apprête à retrouver Le Portel, où il a évolué ces deux dernières saisons. L’occasion de faire un premier point après un début d’exercice encourageant jusque là.

Johan, après six semaines de prépa et trois semaines de championnat, que penses tu l’évolution de l’équipe ?

Je dirais que c’est quand même plutôt positif, dans le sens où l’effectif a été renouvelé à plus de 80%. Je trouve qu’on a un groupe assez homogène, athlétique et composé de joueurs plutôt ambitieux. Maintenant, c’est sûr qu’on a encore des axes de travail, des choses à améliorer, mais sincèrement, il y a du potentiel. C’est de bon augure pour la suite.

Comment l’équipe est ressortie de la défaite face à Blois ? Plutôt déçue ou rassurée ?

Ni l’un ni l’autre, ça a été surtout de la frustration après le match. On a été surtout frustrés contre nous-mêmes, sans enlever de mérite à Blois qui a su aller chercher la victoire. Mais on maîtrisait le match, on était bien dedans. On en revient à nos axes d’amélioration, avec notamment les ballons perdus. Ce sont les ballons perdus qui nous coûtent le match, ça nous a frustré. On doit améliorer ça rapidement pour pouvoir à nouveau performer.

As-tu déjà fait partie d’un groupe comme celui-ci, reconstruit quasiment de A à Z, et est ce que ça change quelque chose ?

Oui ça m’est déjà arrivé de voir beaucoup de changement dans une intersaison. Là c’est vrai que c’est quand même particulier. Ce qui est marrant, c’est que le plus « vieux » joueur, c’est Allan (Dokossi), un jeune élément qui était encore en train de percer et qui continue d’ailleurs de progresser.

Le groupe a été bien construit. C’est assez homogène. Il y a des jeunes, des plus vieux, et on a vite créé une alchimie au sein du groupe. On doit maintenant s’améliorer en tant qu’équipe. On l’a senti contre Blois. Le vécu collectif, ce n’est pas rien. On voyait qu’ils jouaient ensemble depuis longtemps. Ils arrivent à mieux traverser les moments pénibles. Nous, on apprend encore à se connaître sur certains points, à découvrir les facettes des uns et des autres.

Personnellement, comment te sens-tu ?

Très bien. J’ai été très bien accueilli dans le club, et mon acclimatation s’est bien passée. Physiquement, c’est parfois encore compliqué au niveau de mon genou. J’essaie de me gérer au maximum pour tout donner sur le terrain pendant les matchs. Sinon, à part ça, je me sens bien. Je peux être une vraie plus-value pour cette équipe, en apportant mon expérience et mon savoir-faire. De toute façon, plus on gagnera de matchs, mieux je me porterai !

Le match face à Nanterre a dû être particulier pour toi, avec la victoire au bout. Comment as-tu vécu ce match ?

Un peu comme à chaque fois, ça fait longtemps maintenant, puisque ça fait sept ans que j’ai quitté Nanterre. C’est clair qu’il y a toujours cette envie de bien faire, même si ce qui m’importe toujours avant tout le reste, c’est la victoire. Nanterre restera toujours le club avec lequel j’ai gagné les plus beaux trophées, et où j’ai brillé aux yeux du basket français. Comme le dit Pascal (Donnadieu), le temps de 40 minutes, c’est un combat sans merci, et on se fait la bise après.

C’est Le Portel qui se présente maintenant à Parsemain ce vendredi soir, un autre club que tu connais bien. De quoi faudra-t-il se méfier ?

Déjà, du gourou aux manettes de l’équipe, Eric Girard, et aussi de leur meneur emblématique et capitaine, Benoît Mangin, qu’il faudra absolument faire déjouer. Le Portel, c’est cet état d’esprit, cette culture de la survie, malgré vents et marées, c’est des valeurs typiques du Nord. On va devoir être forts et faire bloc en équipe.

Ils ont perdu de très peu de points à chaque fois, ça joue bien. Il faudra être bon. Ils sont à 0-4, mais ça aurait pu être l’inverse. Il faudra vraiment être méfiant et rester sereins, conquérants aussi puisqu’on joue à la maison. A nous de faire ce qu’il faut pour prendre la victoire.

BETCLIC ELITE – J5 : LES BYERS À LA RELANCE FACE AU PORTEL

Rémy Valin voulait voir son équipe progresser à chaque match dans le contenu, et ses joueurs ont plutôt répondu présent pour l’instant. Après une première ratée au Mans (101-83), les BYers ont su rapidement se ressaisir en signant leur premier succès de la saison à Parsemain face à Nanterre (87-84), et ont tenu tête à Blois, co-leader de la division, jusque dans les dernières secondes samedi dernier (75-70).

Ce vendredi soir, les coéquipiers de Garlon Green sont de retour à la Halle Parsemain pour affronter Le Portel, qui court toujours après sa première victoire. Forts de l’appui de leurs supporters, les Fosséens auront pour mission de valider leur début de saison encourageant en restant invaincu à domicile.

La tâche ne s’annonce pas aisée, et les « Black&Yellow » auront besoin de toutes leurs forces en présence pour espérer triompher !

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Le mot du coach, Rémy Valin :

« On doit prendre ce match comme une finale, comme chaque match que l’on joue. On doit corriger nos erreurs du dernier match, les ballons perdus notamment, les moments de flottements qu’on ne peut pas avoir. On est capable aussi de très belles séquences des deux côtés du terrain. Il faudra s’appuyer dessus aussi.

Le Portel a certes perdu tous ses matchs, mais de peu, et contre de grosses cylindrées du championnat. Ils étaient à un cheveu de faire tomber l’Asvel la semaine dernière. On est donc prévenus de la qualité de notre adversaire et du niveau qu’il faudra avoir sur l’ensemble du match pour ramener la victoire.

Pour nous, Le Portel est un bon exemple car ils savent retourner les situations et déjouer les pronostics depuis plusieurs saisons. A nous de nous inspirer de ça pour gagner des matchs et avoir la mentalité pour aller chercher ces résultats ».

ECHOS AUTOUR DU MATCH

La saison dernière :

2/2 pour les Provençaux

Les BYers avaient signé deux succès clés la saison dernière face à l’ESSM. Le 29 octobre 2021 lors du match aller, c’est Lasan Kromah qui avait délivré Parsemain en inscrivant le panier de la gagne dans les dernières secondes (78-76). Le match retour restera quant à lui dans l’histoire puisque la victoire fosséenne a été synonyme de maintien lors de la dernière journée. Les Provençaux avaient arraché la victoire dans des conditions dantesques sur la fin (79-83). Qu’en sera-t-il cette saison ? Début de réponse ce vendredi soir !

L’ancien de la maison :

Au bon souvenir de Charles-Noé Abouo

Fos Provence Basket et Le Portel ont pour particularité de s’être « échangés » de nombreux joueurs ces dix dernières années. On peut notamment citer parmi les joueurs passés entre les deux clubs Chris Davis, Karim Atamna, Sherman Gay, Mohamed Hachad, Edouard Choquet et donc Charles-Noé Abouo, qui évolue désormais depuis plus de deux ans au Portel.

L’arrière international ivorien a laissé un très bon souvenir à Fos-sur-Mer puisqu’il a fait partie de l’équipe qui a décroché la première montée en première division du club, en remportant les playoffs d’accession 2018. Il est ensuite revenu en 2019-2020 en Pro B avec une belle saison à la clé.

Nul doute qu’il aura ses repères à Parsemain ce vendredi soir et qu’il faudra le surveiller de près ! Bon retour chez toi Charles-Noé !

Fos Provence Basket et Elengy s’engagent pour Octobre Rose

Fos Provence Basket et Elengy s’engagent dans le « mois de la sensibilisation au cancer du sein », et rappelle l’importance du dépistage. Ce vendredi 14 octobre lors du match contre le Portel, 1 don sera fait à une association pour chaque panier à 3 pts marqué.

BETCLIC ELITE – J4 : LES BYERS ÉCHOUENT DE PEU À BLOIS

Les BYers sont passés à deux doigts d’aligner une deuxième victoire en trois matchs pour leurs débuts en championnat ! Vainqueurs face à Nanterre à Parsemain le week-end passé, les Provençaux ont fait trembler Blois au Jeu de Paume, s’inclinant finalement 75-70 au bout du suspense.  

Les troupes de Rémy Valin ont très bien négocié la fin de la première mi-temps afin de s’octroyer 10 points d’avance à la pause (29-39). Blois a réagi au retour des vestiaires et les deux équipes se sont retrouvées à égalité à l’entame du dernier acte (48-48).  

Les locaux ont alors pris leurs distances et Fos Provence Basket aurait pu lâcher prise à ce moment. Sauf qu’à -5 à 1 minute de la fin, Garlon Green a sorti le grand jeu en enchaînant un 3-points suivi d’un 2+1 après un rebond offensif pour égaliser à 70-70 à 13 secondes du buzzer.  

La balle s’est retrouvée dans le camp des locaux, et Jaime Smith n’a pas tremblé, exécutant un 3-points victorieux pour faire plier les BYers et permettre à Blois de l’emporter. Vainqueurs 75-70, les Blésois restent co-leaders de Betclic Elite. Les Fosséens auront quant à eux l’occasion de se refaire vendredi prochain à l’occasion de la réception du Portel.  

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !  

Les stats du match

Le résumé vidéo du match  

BETCLIC ELITE J4 – LES BYERS À L’ASSAUT DU LEADER !  

Malmenés au Mans lors de la première journée (101-83), les BYers ont remarquablement rectifié le tir samedi dernier en venant à bout d’une belle équipe de Nanterre (87-84) pour leur premier match de la saison à la Halle Parsemain.  

La victoire a permis à l’équipe de travailler plus sereinement cette semaine, même s’il a fallu enregistrer le forfait de Stephen Brown Jr et intégrer son joker Jamar Diggs, bien connu des supporters « Black&Yellow ». L’heure est à présent venue de défier l’ADA Blois, un promu épatant !  

Les Blésois ont en effet remporté leurs trois premiers matchs de championnat face à Roanne, l’Asvel et Paris Basket. Ce sera aux Provençaux de sortir un gros match pour créer la surprise et espérer infliger à l’ADA son premier revers de la saison !  

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !  

Le mot du coach, Rémy Valin :  

« On doit jouer chaque match comme une finale. Ce que je dis aux joueurs, c’est de ne jamais se voir ni trop haut, ni trop bas. Il ne faut pas se torpiller quand on perd un match, et c’est pareil quand on gagne, il ne faut pas croire que tout est acquis.  

Que ce soit en Pro B, Pro A, voire même en N1, on a quasiment les meilleures divisions d’Europe. Et il n’y a aucun match facile. On le voit avec Blois, qui vient de monter et qui a gardé 6-7 joueurs. Ils sont arrivés et ils sont déjà leaders du championnat ».   

BETCLIC ELITE – JAMAR DIGGS DE RETOUR EN JOKER !

Les « Black&Yellow » ont perdu un de leurs soldats dans la bataille remportée au bout du suspense face à Nanterre samedi soir à la Halle Parsemain (87-84). Victime d’une désinsertion aponévrotique au niveau de l’aine, Stephen Brown Jr n’a en effet pas pu prendre part à la deuxième mi-temps. Le verdict est rapidement tombé, le joueur va donc devoir observer une période de repos et de récupération.  

Pour le remplacer, Fos Provence Basket a su vite rebondir et a réussi à trouver un accord avec Jamar Diggs (33 ans, 1,88m), bien connu des supporters fosséens puisque le meneur a défendu les couleurs du club ces deux dernières saisons, avec une montée en Betclic Elite et un maintien auquel il aura grandement contribué (12 points, 4 passes décisives en moyenne la saison dernière).  

Le joueur devrait être qualifié pour affronter Blois, leader surprise de la division, ce samedi au Jeu de Paume (20h).  

Bienvenue chez toi Jamar !  

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers ! 

Le mot du coach, Rémy Valin :

« Pour Jamar, le choix était évident. Il connaît la Betclic Elite, il connaît le club où il était ces deux dernières saisons. Il était également une figure emblématique de l’équipe. Donc on ne pouvait pas rêver mieux. C’est un meneur intelligent, qui sait faire jouer les autres, et qui a de l’expérience ».