Skip to main content
Contactez-nous au +33.4.42.05.16.32

Auteur/autrice : Romain

Pro B (J12) : Les BYers en mission face à Gries-Souffel

La trêve hivernale approche, il reste encore trois matchs à disputer et un dernier effort à fournir pour espérer passer les fêtes au chaud. Ça commence par ce match face à l’ASA Basket, le dernier de 2023 à la Halle Henri Giuitta, qu’il faudra bien négocier, quatre jours seulement après un lourd revers sur le parquet du leader, La Rochelle (76-55).

Même diminués quantitativement, les BYers ont les armes pour rivaliser avec l’entente alsacienne. Gries-Souffel ne sera pas à prendre à la légère, et reste notamment sur une remarquable performance face à Aix-Maurienne (80-57). Mais avec ses forces et le soutien de son public, Fos Provence Basket a les moyens de renouer avec la victoire !

L’effort collectif devra être accompagné de tout votre soutien afin de finir 2023 à Fos-sur-Mer sur une bonne note. Viendront ensuite un déplacement à Nantes dès vendredi puis la réception d’Antibes au Palais des Sports de Marseille, le mercredi 27 décembre prochain.

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Pro B (J11) – Les BYers enchaînent avec un choc à La Rochelle

Les BYers enchaînent les chocs en ce mois de décembre puisqu’après avoir rivalisé jusqu’au bout avec Orléans, deuxième de Pro B, c’est désormais un déplacement chez le leader, La Rochelle, qui se profile !

Les Rochelais affichent un bilan remarquable de neuf victoires sur dix matchs et restent sur sept succès consécutifs en championnat, avec un dernier succès en date à Denain (66-82) marqué par les 45 points de Tray Buchanan. La Rochelle s’appuiera surtout sur la richesse et la diversité de son effectif, dans lequel on compte deux anciens fosséens, Gaëtan Clerc et Lucas Hergott.

De leur côté, les BYers vont se déplacer avec l’espoir de réussir un joli coup. Comme l’a déclaré Rémi Giuitta après la défaite face à Orléans, Fos Provence Basket n’aura rien à perdre ce vendredi et devra simplement tout mettre en œuvre pour pouvoir embêter le leader sur son parquet, malgré un effectif toujours amoindri.

La suite va arriver très vite puisqu’il sera ensuite question de préparer la réception de l’ASA Basket dès ce mardi à la Halle Henri Giuitta.

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Pro B (J10) : les BYers pas loin de l’exploit face à Orléans

Dans une Halle Henri Giuitta bien garnie, les BYers ont tout tenté pour essayer de renverser l’armada orléanaise, solide deuxième du championnat. Il s’en est fallu de peu au final, puisque les troupes de Rémi Giuitta, même amoindris numériquement, y ont cru jusque dans les derniers instants de la partie.

Il y a d’abord eu un départ de feu marqué par les paniers à 3-points de Jamar Diggs et Steeve Ho You Fat qui ont permis aux locaux de passer à +11 (23-12) après dix minutes de jeu. Orléans a opéré son retour en deux temps, en revenant d’abord à -2 (38-36) à la pause puis en prenant l’avantage au retour des vestiaires, avec à chaque fois une bonne alternance entre le tir extérieur et l’efficacité de Jean-Fabrice Dossou à l’intérieur.

A +3 à l’entrée du dernier quart-temps (56-59), l’OLB a subi la pression des « Black&Yellow », incarnée par Maxime Galin et Terry Smith. Jordan Aboudou a ensuite réussi à égaliser à 70-70 en s’arrachant à l’intérieur. On espérait alors une fin de match folle, mais l’Orléanais Stefan Smith en a décidé autrement, avec deux lancers puis un 3-points qui a fait très mal au moral. L’arrière a ensuite fini le boulot au lancer, laissant les Fosséens sur leur faim avec un revers sur le score de 81 à 74.

Les BYers vont à présent avoir une semaine pour se préparer à un nouveau duel qui s’annonce intense vendredi prochain, sur le parquet du leader rochelais.

Le mot du coach, Rémi Giuitta :

« Il y a eu du mieux dans tous les compartiments du jeu, notamment défensivement. On a démarré le match avec une grosse intensité. C’est ce qu’on avait demandé, pour ne pas laisser Stefan Smith, Kahlil Dukes et Ludovic Beyhurst trop créer le jeu. C’est leurs arrières qui sont quand même tributaires de la création, et l’on a très bien fait. La frustration, elle vient parce qu’ils ont mis beaucoup de paniers par opportunisme en première mi-temps. Parce qu’on se relâche, on s’oublie, on fait des petites erreurs mais qui ont été payées cher à chaque fois.

On leur a trop offert ces opportunités à mon goût, même s’il faudra que je revois le match. Mais je trouve qu’on a su les contrarier sur leurs schémas de jeu et les sortir du confort qu’ils peuvent avoir. Après, ça reste compliqué de gagner un match quand tu ne tires qu’à 35% dans la raquette. On a loupé 24 tirs à l’intérieur de la raquette. C’est colossal.

Je ne pointe pas untel en particulier, on a simplement eu trop de déchets techniques. Mais dans l’ensemble, on a vu de très bonnes choses. C’est ce que j’ai dit aux joueurs, on avance quand même. Mais c’est frustrant d’avance et de ne pas prendre de points, parce que moralement, c’est ce qu’on regarde quand même. La prestation est loin d’être ridicule, mais elle ne rapporte rien ».

Pro B (J10) : L’heure du grand rendez-vous a sonné !

Enfin, les « Black&Yellow » sont de retour à Parsemain ! Le calendrier avait réservé à Fos Provence Basket une série de trois matchs à l’extérieur qui s’est mal terminée à Saint-Chamond (97-76) après deux rencontres intéressantes dans le contenu, même s’il n’y a pas eu de victoire au bout (88-78 au Portel en Coupe de France puis 75-65 à Boulazac).

L’heure est maintenant venue de tourner la page et de relever la tête, et quoi de mieux qu’un choc à la maison face à une grosse écurie de la division pour essayer de se relancer ! Même si le contexte risque d’être difficile comme c’est le cas depuis le départ de Chris Evans, les Provençaux pourront compter sur le soutien de leurs supporters pour faire vaciller Orléans ce vendredi soir à partir de 20h, l’une des grosses écuries de la division.

L’OLB se présentera en effet avec un effectif pour le moins dissuasif, avec notamment Stefan Smith, Ludovic Beyhurst et Kahlil Dukes sur les postes arrières. Il faudra donc sortir le grand jeu pour que la fête soit belle, en espérant que la victoire soit au bout du chemin !

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Le mot du coach, Rémi Giuitta :

« Pour moi, Orléans est mon candidat favori à l’accession, compte tenu de son effectif que je trouve l’un des plus talentueux et notamment sa base arrière très prolifique. Une efficacité aussi dans le situations de « Pick-and-Roll » qu’ils jouent vraiment avec excellence.

Dans notre situation, en étant toujours amoindris, et par un effectif encore limité que je cherche à renforcer, ça va passer par beaucoup d’efforts défensifs, beaucoup de concentration, et réduire encore nos déchets offensifs, notamment nos balles perdues, qui souvent, nous condamnent défensivement et donnent des paniers faciles à l’adversaire en plus de lui donner de la confiance.

L’enjeu est là pour nous, on espère faire une petite perf’ même si on joue à domicile, parce que jouer Orléans dans cette situation, on sait que ce n’est pas un cadeau et qu’il va falloir être très fort ».

Pro B  (J9) : Les BYers en quête de rebond à Saint-Chamond

Les BYers terminent leur « road-trip » à Saint-Chamond ce vendredi soir (20h30) et vont tout faire pour finir sur une bonne note. L’objectif sera de renouer avec la victoire après la défaite vendredi dernier à Boulazac (75-65). Malgré l’écart final, il y a encore eu de bonnes choses de la part des coéquipiers de Damien Bouquet, jusqu’à ce 12-0 qui a placé le BBD dans les meilleures dispositions pour le dernier quart-temps.

Pour ce nouveau déplacement, il faudra s’inspirer de ce que les « Black&Yellow » ont fait de bien en Dordogne et essayer de l’appliquer sur 40 minutes. La rencontre promet d’être intense sur le parquet d’une vaillante équipe de Saint-Chamond, qui reste sur deux revers de suite et va se présenter avec le couteau entre les dents. Emmené par la paire arrière Guichard-Hoyaux, le collectif de Saint-Chamond a de quoi embêter Fos Provence Basket.

Ce sera aux hommes de Rémi Giuitta de trouver la clé pour essayer de ramener un précieux succès de ce troisième et dernier déplacement consécutif, afin de préparer au mieux la réception d’Orléans vendredi prochain à la Halle des Sports Henri Giuitta.

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Début du match à 20h30, à suivre en direct sur LNBTV

Pro B – J8 : Les BYers d’attaque pour Boulazac !

Après une défaite logique en 16e de finale de Coupe de France mardi au Portel (88-78) où les Provençaux ont chèrement vendu leur peau, place au match le plus important de la semaine avec ce déplacement à Boulazac !

Les « Black&Yellow » savent l’ampleur de la tâche qui se présente, les rencontres au Palio n’étant jamais des parties de plaisir. Cette saison encore, le BBD affiche un effectif compétitif, avec le meneur scoreur Angelo Warner, le feu follet Hugo Robineau au poste 2 et la raquette Yussuf-Adel-Pansa sans oublier l’ancien fosséen Clément Cavallo à l’aile.

Mais les BYers auront également des atouts à faire valoir, avec un collectif de plus en plus aiguisé et un danger qui peut désormais venir de partout. Maxime Galin et Steeve Ho You Fat sont sortis du lot face à Evreux vendredi dernier à domicile. Mardi, c’est Damien Bouquet qui a brillé, et ce vendredi soir, ce sera peut-être un nouvel élément du dispositif de Rémi Giuitta qui saura se muer en facteur X pour faire pencher la rencontre du bon côté.

Le combat s’annonce encore une fois très rude, mais les BYers ont là l’occasion de signer leur retour aux affaires en cas de quatrième victoire de suite, en plus de frapper fort sur le parquet d’une grosse écurie de Pro B. Rendez-vous à partir de 20h (à suivre en direct sur LNB TV) pour ce choc de la 8e journée !

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Coupe de France – 16e de finale : les BYers en outsiders au Portel

Forts de leur troisième succès consécutif en championnat acquis face à Evreux à domicile vendredi soir (80-73), les BYers vont aborder ce 16e de finale de Coupe de France ce mardi avec le plein de confiance.

Sur le parquet du Portel, qui réalise un bon début de saison en Betclic Elite, les hommes de Rémi Giuitta vont avoir là un bon test pour poursuivre leur montée en puissance et mesurer leurs progrès face à une équipe plus étoffée sur le papier, dans laquelle on retrouve notamment l’ancien fosséen Noé-Charles Abouo.

Sans pression, les coéquipiers de Jamar Diggs vont tenter leur chance à fond et espérer ainsi déstabiliser l’ESSM sur ses terres le plus longtemps possible.

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire, Let’s Go BYers !

Le mot du coach, Rémi Giuitta :

« On aborde le match sans obligation de résultat, si ce n’est l’impératif de continuer à travailler et de ne pas reculer par rapport à ce qu’on produit actuellement. J’avais annoncé début août que je ne voulais jouer ni la Coupe de France ni la Leaders Cup. Parce qu’on a besoin de s’entraîner, de travailler.

Par contre, comme je l’ai dit aux joueurs, quand on se casse la tête pour traverser toute la France, autant jouer le match à fond, et si possible, passer un tour de plus pour espérer recevoir un gros chez nous ensuite. Au moins ça ».

Pro B (J-7) : 3/3 pour les BYers !

Et de trois ! Les BYers ont fait le boulot face à Evreux ce vendredi soir à la Halle Parsemain afin de décrocher une troisième victoire consécutive qui leur permet de poursuivre leur remontée au classement.

Après un premier quart-temps équilibré (19-19), les hommes de Rémi Giuitta ont réussi à faire le trou grâce à leur collectif. Comme la semaine dernière, Maxime Galin s’est illustré dans des moments importants de la partie, bien aidé par Steve Ho You Fat pour alimenter la marque et accroître l’écart. Fort de son impact défensif retrouvé, Fos-sur-Mer a même conclu la première mi-temps avec un panier à 3-points au buzzer de Damien Bouquet comme cerise sur le gâteau (50-33).

Le collectif provençal a maintenu la pression après le repos en s’appuyant à nouveau sur son collectif afin de maintenir l’écart jusqu’à la fin du troisième quart-temps (71-53) et de s’offrir une fin de match presque sans frayeur, même si Evreux a joué le coup jusqu’au bout. Vainqueurs 80-73, les « Black&Yellow » vont à présent pouvoir se tourner sur leur 16e de Coupe de France, au Portel ce mardi (19h).

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Les stats du match

Le mot du coach, Rémi Giuitta :

« C’est toujours mieux quand on gagne, on ne va pas se mentir. C’est toujours bien d’enchaîner les victoires, après un début compliqué. On fait notamment une très bonne première mi-temps, dans la continuité des efforts défensifs qu’on fait depuis trois matchs. C’était la clé. Le petit point noir, c’est le dernier quart-temps, où je pense qu’on arrête de jouer un peu trop tôt. On perd des ballons, on les remet dedans. Mais mis à part cette fin de match où on aurait pu se mettre à l’abri plus tôt, et ne pas les laisser espérer revenir, on fait un match plein, avec de vrais efforts défensifs. Il y a eu de très bonnes choses. On avance, même si c’est compliqué, qu’on a eu des joueurs malades et du mal à s’entraîner. Mais on avance quand même ».

Basket – Pro B : nouveau test à domicile face à Evreux

L’exercice 2023-2024 des BYers est bel et bien lancé ! Après avoir débuté par quatre revers, les « Black&Yellow » ont commencé à remonter la pente en allant s’imposant à Poitiers il y a deux semaines (72-78) puis en décrochant leur premier succès à domicile contre Aix-Maurienne vendredi dernier (71-62).

Le collectif de Rémi Giuitta monte tout doucement en puissance et va avoir une nouvelle occasion de montrer ses progrès à domicile avec ce nouveau match à la Halle Henri Giuitta qui se profile, ce vendredi soir face à Evreux (20h).

La rencontre s’annonce encore une fois intense et il faudra être à 200% pendant 40 minutes pour faire déjouer l’ALM, qui va se présenter avec un bel effectif. Le pivot Joe Burton, ancien MVP de Pro B sera à surveiller de près, mais aussi le jeune intérieur Sitraka Raharimanantoanina, particulièrement productif sur ce début de saison (plus de 14 points et 7 rebonds par match). Il faudra également avoir la doublette extérieure Joseph-Rigot à l’œil afin de l’empêcher de s’enflammer.

Le groupe de Rémi Giuitta sait l’ampleur de la tache qui l’attend, mais le jeu en vaut la chandelle, avec cette troisième victoire consécutive en ligne de mire. Comme vendredi dernier, la Halle Henri Giuitta aura également son rôle de sixième homme à jouer pour pousser les BYers au maximum, jusqu’au bout !

Ensemble, unis, jusqu’à la victoire ! Let’s Go BYers !

Le mot du coach, Rémi Giuitta :

« Avant tout, il ne faut surtout pas se fier à leur classement actuel, parce que c’est une équipe qui a perdu ses matchs de peu et qui a joué dans les yeux avec tous ses adversaires. Ils ont gagné à Boulazac, ils ont failli refaire le coup à Châlons-Reims, face à des effectifs de haut de tableau, ce qui prouve leur potentiel. C’est une équipe qui a été beaucoup remaniée, donc il faudra aussi un peu de temps pour qu’elle donne sa pleine mesure.

C’est vraiment une équipe complète, très intense, avec un très bon mariage de jeunes et de joueurs expérimentés, qui est capable de perturber son adversaire avec beaucoup de changements défensifs, et un vrai potentiel offensif également.

Je les vois être mieux classés que ça très rapidement. Il faudra beaucoup s’en méfier si on veut enchaîner une troisième victoire d’affilée. Ça passera encore par de gros efforts défensifs et notre capacité à limiter leur impact, dans le secteur intérieur notamment ».

Maxime Galin : « Chaque jour, on avance »

Sérieux jusqu’au bout, les « Black&Yellow » ont décroché leur première victoire à domicile de la saison face à Aix-Maurinne vendredi dernier (71-62). Avant d’enchaîner avec la réception d’Evreux ce vendredi, Maxime Galin est revenu sur cette belle performance et cette rencontre marquée de son empreinte puisqu’il a terminé avec la meilleure évaluation du match (21) pour récompenser l’ensemble de son œuvre (12 points, 7 rebonds, 1 passe décisive, 1 contre, 1 interception en 22 minutes).

Maxime, tu as as été l’homme fort d’une belle victoire face à Aix-Maurienne, la deuxième de suite après Poitiers. Vous aviez perdu vos deux premières confrontations face à Aix-Maurienne en Leaders Cup. Qu’est ce qui a fait penché la balance de votre côté sur ce match ?

On a beaucoup travaillé depuis. Sur ce match, il y avait la bonne énergie. Même s’il y avait pas mal d’erreurs, on a su rester ensemble et c’est ce qui nous a donné de la force. Quand ils sont revenus, on est resté soudé, ensemble. Il y a il y a trois-quatre semaines, on se serait décomposé. Mais là, vu qu’on est resté fort ensemble, même s’il y avait des erreurs et qu’ils sont revenus à un point, on a su rester collectif et c’est ce qu’a payé à la fin.

On sent depuis quelques matchs que la mayonnaise commence à prendre. Quelle est la dynamique actuelle dans l’équipe ?

C’est vrai que ça a mis du temps déjà parce qu’on ne se connaissait pas en début de saison. Donc forcément ça a pris un certain temps. Maintenant, c’est beaucoup mieux, et ça se ressent tous les jours à l’entraînement. On travaille sur ça justement. Comme il nous manquait ça, on travaille dessus et chaque jour, on avance, on avance.

Tu as été le détonateur dans ce match sur le 15-0 notamment passé en deuxième quart-temps. Tu as été satisfait de ta prestation ?

Oui, ça a été un bon jour pour moi. L’équipe m’a aidé et ça m’a donné confiance. Ce qu’on fait à l’entraînement la semaine, je l’ai retranscris sur le terrain, et voilà, il faut que ça continue.

Est-ce qu’on peut parler de déclic pour toi ?

Je ne sais pas, mais on va dire ça reflète le travail qu’on fait. Forcément on gagne de la confiance. Quand on fait des matchs comme ça, on espère que ça continue.

Comment se passe ton intégration dans ce nouveau groupe au sein d’une nouvelle équipe ?

Franchement, je me sens bien. On va dire que c’est un peu chez moi entre guillemets, parce que je viens d’ici. Du coup, je connaissais bien les lieux, les gens qui travaillent ici, tout ça. Je n’étais pas comme un touriste. Je me sens bien avec l’équipe, on est bien, on a une bonne cohésion en dehors du terrain aussi. Donc tout se passe bien.