Le grand jour approche ! Pour la première fois de son histoire, Fos Provence Basket a accédé à la finale de la Leaders Cup de Pro B grâce à un parcours sans faute, six matchs six victoires ! Après Souffelweyersheim en quarts de finale et Nancy en demie, c’est Quimper qui va se présenter ce dimanche, à partir de 14h15 (en direct sur La Chaîne L’Equipe).

 

Les Fosséens disposeront de l’avantage du terrain même si la rencontre se déroulera à huis-clos. La formation de Quimper, entraînée par le Marseillais Laurent Foirest, ancien international français, notamment médaillé d’argent aux Jeux Olympiques de Sydney, dispose de nombreux atouts. Mais les BYers, mêmes diminués, ont prouvé lors des tours précédents qu’ils étaient capables de relever les défis les plus fous.
Celui-ci en est un de plus : marquer l’histoire du club en remportant une première Leaders Cup ! L’enjeu de la rencontre ne se limitera pas à la ligne que rajoutera l’équipe victorieuse à son palmarès puisque le vainqueur de la finale bénéficiera également d’une place assurée pour les prochains playoffs d’accession.

Un chiffre : 2

Comme le nombre de joueurs fosséens qui ont déjà remporté la Leaders Cup. Karim Atamna a en effet été de l’aventure antiboise qui a sacré le premier vainqueur de la Leaders Cup de Pro B, en 2015. Les Sharks l’avaient alors emporté 56-54 face à Souffelweyersheime. Le deuxième joueur est également un élément d’expérience du groupe puisqu’il s’agit de Nik Caner-Medley. L’intérieur « Black&Yellow » a quant à lui remporté le trophée à l’étage supérieur, avec Monaco lors de la saison 2016-2017 (95-91 face à Nanterre).
A noter que Jamar Diggs a pour sa part disputé une finale de Leaders Cup, perdue avec Rouen en 2019, aux côtés d’un certain Jean-Baptiste Maille. Les Rouennais avaient alors buté sur l’équipe de Roanne, emmenée par David Jackson, qui évoluera ce dimanche dans les rangs quimpérois.

Actualité : Nik Caner-Medley monte en température

Nik Caner-Medley a dégainé. Aux côtés du rayon de soleil Allan Dokossi, Nik Caner-Medley a également profité des deux derniers matchs de Leaders Cup pour monter en puissance. Face à Nancy en demi-finale, le nouvel intérieur fosséen a ainsi rendu une belle copie récompensée par le titre de MVP du match, avec 21 points, 6 rebonds, 4 passes décisives et 2 d’interceptions (23 d’évaluation). Les BYers vont encore avoir besoin d’un grand Nik Caner-Medley se dimanche, notamment face à la paire Etou-Djimrabaye qui a également brillé en demi-finale. Allez Fosséens !

Un peu d’histoire : Laurent Foirest comme à la maison

Fos Provence Basket a le plaisir de retrouver Laurent Foirest pour cette grande finale, un joli clin d’œil de l’histoire, le coach de Quimper, pierre angulaire de la réussite de son club depuis 2015, étant un pur produit provençal.
Né à Marseille où il a marqué ses premiers paniers (à l’ASPTT Marseille puis à l’Uspeg), l’ancien ailier dispose en effet d’un parcours et d’un palmarès longs comme les bras (six fois champion de France, deux fois MVP de Pro A, médaillé d’argent aux JO de Sydney, champion d’Espagne, entre autres). Après avoir hésité au moment de sa reconversion, l’international français aux 150 sélections s’est pleinement engagé dans le coaching en 2014.
Et après une première expérience réussie au poste d’assistant coach de l’Equipe de France A’, Laurent Foirest a relevé le challenge quimpérois en remplaçant Hugues Occansey en décembre 2015 et ramenant habilement le club en Pro B en une saison et demie. Cerise sur le gâteau, il a également été nommé assistant coach de Vincent Collet en Equipe de France en avril 2017 tout en continuant à faire progresser ses « Béliers » au fil des années, preuve en est avec cette place en finale.

Flashback : Pierre Pelos au buzzer !

Les BYers ont remporté deux de leurs trois dernières confrontations en championnat face à Quimper (un revers en 2019-2020, deux succès en 2017-2018). La victoire des hommes de Rémi Giuitta en terre quimpéroise le 12 janvier 2018 avait notamment été marquée par ce panier au buzzer signé Pierre Pelos pour offrir la victoire aux siens (68-70).
Menés de 14 points en deuxième mi-temps, les « Black&Yellow » avaient trouvé les ressources pour l’emporter sur le fil, grâce à une remise en jeu parfaite de Xavier Gaillou pour son intérieur bien placé qui a ainsi pu conclure sous le cercle.
 
 
 

LET’S GO BYERS

Leave a Reply