Mamadou Dia

MAMADOU DIA DE RETOUR CHEZ LES BYERS !!

À l’aube de la reprise de la saison qui s’annonce sur un rythme effréné et qui commencera par la réception de Paris Basketball ce samedi à Parsemain, Fos Provence Basket a fait coup double en enregistrant deux arrivées pour muscler sa raquette : Jonathan Augustin-Fairell (27 ans, 2,01m), en pigiste médical de Jaraun « Kino » Burrows, et le renfort de notre capitaine emblématique, Mamadou Dia !

Mamadou Dia, le retour du Maire !

Après une carrière bien remplie, terminée en Jeep Elite avec son club de cœur en 2019, et alors qu’il jouait encore avec le club partenaire des Byers le Sapela Basket 13 en Nationale II, revoilà donc notre « SuperMam », toujours là pour venir prêter main forte aux BYERS et accessoirement ajouter une 15 étoile au dos de son maillot ! En effet, compte tenu de l’arrêt des championnats Nationaux depuis novembre 2020, ainsi que la rudesse du calendrier de Pro B qui se présente (25 matchs en trois mois) le staff fosséen a pu solliciter l’un de ses piliers historiques qui refera donc le chemin inverse entre le Sapela et les BYERS.
Mamadou Dia, qui s’entraînait déjà régulièrement avec le groupe pro des Byers, apportera son expérience au reste du groupe et de précieuses minutes à son entraîneur. Son n°11 ayant été retiré, « Le Maire » portera le numéro 43, lui qui fêtera ses 43 ans le 28 mars prochain.

Jonathan Augustin-Fairell, une valeur sûre

Poste 5-4 en Pro B, Jonathan Augustin-Fairell vient donc compenser l’absence de Kino Burrows et sera donc le troisième représentant des Bahamas chez les BYers cette saison avec Dominick Bridgewater ! L’intérieur connaît bien la division après y avoir notamment été très productif dès sa première saison, à Rouen en 2016-2017 (14,5 points, 6.8 rebonds en moyenne par match). Il a ensuite été un élément important du succès de Blois lors de son titre de champion de France de Pro B en 2017-2018 (12 points, 6,7 rebonds en moyenne).
Cet exercice lui a valu d’être appelé à l’étage supérieur pour participer aux Playoffs de Jeep Elite avec Dijon avant de rejoindre Cholet en juillet 2018 puis de multiplier les expériences notamment en Belgique (Bruxelles), en Argentine (Obras Sanitarias de Buenos Aires) et en Israël (Hapoel Galil Elyon).
Pour des raisons sanitaires, Jonathan Augustin-Fairell ne pourra pas être qualifié pour la rencontre de samedi, à la différence de Mamadou Dia (2,03m, 42 ans), qui effectuera son grand retour face au Paris Basketball de son ami et ancien coéquipier au quai 54 Amara Sy, un autre vétéran de légende du basket français.

Le mot du coach, Rémi Giuitta :

« Ç’a été difficile de trouver un joueur avec un passeport européen-Cotonou dans le secteur intérieur, et notamment avec les contraintes supplémentaires liées à la fermeture des frontières française. On est donc assez contents d’avoir pu trouver un accord avec lui et qu’il ait accepté de venir nous prêter main-forte afin de remplacer son compatriote. C’est un joueur qui connaît très bien la Pro B et la France, et qui ne devrait pas nécessiter de trop de temps d’adaptation.
C’est toujours important quand on prend des joueurs sur une période limitée d’avoir des éléments opérationnels, en forme tout de suite. Il arrive du championnat d’Israël où il a encore joué dimanche, donc il sera déjà en jambes. On a aussi eu beaucoup de garanties sur le plan humain et on ne doute pas qu’il saura se mettre au service de l’équipe pour nous aider à gagner des matchs. Il n’y aura pas d’inconnus non plus de ce côté là. 
Concernant Mamadou Dia, au delà de mon attachement personnel, nous sommes très contents qu’il ait pu faire le chemin retour pour nous prêter main-forte grâce au partenariat qui nous lie avec nos amis de Sapela. On connaît l’importance de joueurs comme lui, qui sans aucun doute saura nous rendre de précieux et fiers services comme il l’a toujours fait depuis qu’il est chez nous, que ce soit sur du court-terme avec nos difficultés actuelles d’effectif que sur du plus long terme avec l’enchaînement des matchs prévu jusqu’à la fin de saison.
Ce sera aussi une belle éclaircie dans son horizon personnel alors que le championnat NM2 est à l’arrêt depuis de long mois… Et, pour la petite histoire, c’est aussi une fierté pour nous et un clin d’oeil sympa d’avoir un joueur qui va pouvoir évoluer dans notre équipe avec son maillot qui a déjà été accroché dans la salle ! »

 

LET’S GO BYERS

Leave a Reply