LES BYERS DANS LE GRAND-EST POUR DEUX TESTS

Les hommes de Rémi Giuitta ont rendez-vous sur le parquet de Gries-Oberhoffen ce mercredi (20h) puis seront attendus samedi soir à Souffelweyersheim.

Après avoir débuté le mois de mars par deux succès à la maison (87-75 contre Paris puis 90-89 face à Poitiers), les BYers prennent la route, direction le Grand Est pour deux gros tests. Le premier ce mercredi sur le parquet de Gries-Oberhoffen (20h, en direct sur LNB TV), une formation qu’il ne faudra pas prendre à la légère en dépit de son classement (dernier de Pro B).
Le BCGO possède une identité de jeu forte, portée vers l’attaque, faisant notamment partie des équipes qui prennent le plus de tirs à 3 points de la division depuis trois ans. Les « Black&Yellow » savent qu’ils devront livrer un combat pendant 40 minutes s’ils veulent enchaîner avec une troisième victoire consécutive. L’heure viendra ensuite d’enchaîner sur le parquet de Souffelweyersheim, samedi soir.
Le mot du coach, Rémi Giuitta :
« On part pour un petit « road-trip » en Alsace et on commence par un déplacement compliqué. En temps normal, c’est déjà difficile d’aller à Gries-Oberhoffen et à Souffelweyersheim. On en a notamment fait les frais la saison dernière à Gries, et aussi à Souffel par le passé. On sait que ce sont souvent des matchs assez âpres et très rythmés.
On débute par Gries-Oberhoffen, un match qui comporte plein d’inconnues, avec une équipe qui n’a plus joué depuis près de deux mois, qui a enregistré l’arrivée de deux remplaçants (Filip Adamovic et Maj Kovacevic), qui n’ont donc pas encore beaucoup joué, entre le contexte Covid et la coupure internationale. Ça n’est pas évident pour nous dans la préparation du match, d’autant qu’on n’a appris que lundi soir à 19h que la rencontre était maintenue. C’est aussi perturbant en terme de préparation pour les joueurs.
On va essayer de rester solide et d’enchaîner, garder notre rythme, en espérant qu’on arrivera à contrôler le tempo. Ce sera important alors qu’on enchaînera avec un autre match à l’extérieur avec peu de temps de récupération, d’avoir de la maîtrise dans ces rencontres ».

LET’S GO BYERS

Leave a Reply